nous et vous pour l'Ecole

Publié dans L'actu vue par Nous

Unus pro omnibus, omnes pro uno (un peu de latin, tant qu’à faire...)

samedi, 05 septembre 2015 17:35

*Un pour tous, tous pour un !

Devise d’Alexandre Dumas !

Devise associée aux mythes fondateurs de la Suisse aussi, centrés sur la solidarité.

Légère digression pour vous parler des syndicats : la représentation de ceux qui travaillent, la nécessité de l’union, la solidarité… la grève.

 

C’est anecdotique, mais le syndicat de l’épicerie Française l’a faite inscrire sur sa façade.

"Unifier au sein de groupes sociaux pour défendre des intérêts collectifs"  c’est ce qu’il faut avoir en tête : le syndicalisme, à la base c’est cela.

Nous vivons un moment très particulier.

L’éducation en France est abîmée, du fait de choix politiques qui dépassent les limites de nos frontières, et sur lesquels on nous laisse entendre que personne n’a aucun pouvoir.

La dette DOIT être résorbée, le FMI impose des gages de bonne volonté de la part des états,

l’Education, ça coûte alors on réoriente, on réorganise, on bla bla blate…

On finit même par faire appel au bénévolat, et on propose de piocher dans des réserves citoyennes pour palier aux carences.

Le syndicalisme, d’abord interdit aux fonctionnaires, existe au sein de l’Education Nationale.

Il n’est pas toujours simple pour les parents de s’y retrouver, et bien souvent, "les grèves des profs" comme on les appelle, semblent mal venues.


Aujourd’hui , NOUS avons besoin , les élèves des premier et second degrés ont besoin, que les syndicats (le SNUipp, le SNES, SUD Education, le snudi FO, le SNfolc, le SNALC ou encore la CGT...)

S’unissent !

Appellent à la grève !

Il faut que tous ceux qui voient leurs conditions de travail se dégrader à cause de ces réformes soient unis, solidaires !

Unus pro omnibus, omnes pro uno

Tous ensemble pour une cause !

Nous et vous, avec eux, pour l’Ecole

La cause est celle de NOS enfants !

Leur évolution au sein de l’Ecole est liée aux conditions de travail de ceux qui sont là, chaque jour auprès d’eux.

Alors la solidarité doit jouer par égoïsme même : avec eux POUR nos gosses.

Le 17 septembre, on sort dans la rue,

même sans tracteur !

Dernière modification le dimanche, 06 septembre 2015 19:18
Lu 52854 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)